Comment mener à bien votre stratégie SEO de mots-clés en 2019 ?

Votre stratégie SEO de mots-clés constitue l’une des bases de l’efficacité de votre référencement naturel. En effet, les mots-clés vous permettent d’orienter vos différentes analyses, telle l’analyse de vos concurrents. Par ailleurs, votre stratégie SEO de mots-clés ne doit pas se focaliser uniquement les termes que les utilisateurs tapent. En effet, vous devrez aujourd’hui prendre en considération la recherche vocale. Pour cause, cette dernière fait de plus en plus partie intégrante de la vie quotidienne des internautes. Ceci implique un changement dans leur comportement et également dans la façon dont ils formulent leurs requêtes. Cette tendance est particulièrement renforcée par l’arrivée des assistants vocaux, comme Google Home, Amazon Echo, etc.

Comment adapter votre stratégie SEO de mots-clés ?

1- Analyser les données du volume de recherche

Lors du choix de vos mots-clés, le premier paramètre à considérer est le volume de requête associé à ces derniers. En effet, ces données vous permettent de constater dès le départ la concurrence et la faisabilité des mots-clés. Alors, pour obtenir ces informations, il existe de nombreux outils d’analyse comme Google Keyword Planner. Par contre, cet outil n’est pas aussi efficace qu’avec les annonces payantes sur les recherches organiques. Pourtant, il peut quand même vous aider  à trouver des mots-clés associés et des termes de recherches. Mais, pour les requêtes de longue traîne, l’outil est assez limité, car il est conçu pour des recherches plus courtes. D’autre part, vous pouvez quand même en tirer quelques choses de Google Keyword Planner. Si ce dernier montre un volume de recherche élevé, cela pourrait dire que la requête est populaire. De toute façon, vous ne devez pas vous focaliser uniquement sur le volume de recherche pour orienter votre stratégie de mots-clés.

2- Comprenez l’objet de la recherche

Actuellement, les moteurs de recherche peuvent comprendre l’intention de recherche des internautes. Cela a un impact direct sur votre stratégie SEO de mots-clés. Si votre objectif principal est de hausser votre taux de conversion, il vous faut comprendre l’intention de recherche des internautes. Vous devrez également comprendre que cela peut changer d’un moment à l’autre en fonction d’évènements réels. Pour mieux cerner l’objet des recherches des internautes, vous devrez réaliser l’analyse manuellement. Pour ce faire, réaliser des recherches et scruter minutieusement le contenu des sites dans la première page. Analysez également les résultats de la recherche payante, le knowledge graph et les featured snippets. Pour les requêtes vagues, Google propose des résultats plus diversifiés pour mieux les cerner. De cette manière, même en réalisant la même requête, les résultats peuvent être différents.

3- Analyser la concurrence par mots-clés

Outre les backlinks et le placement des mots-clés dans la page, Google prend également en considération la personnalisation en fonction des utilisateurs. Ainsi, lorsque vous analysez les sites ayant déjà un meilleur classement dans les SERPs pour un mot-clé donné, vous devrez voir certains points en particulier. Il s’agit notamment : – Le classement du contenu de la page – Le domaine classé est-il composé de pages commerciales ou d’informations de qualité pour les internautes ? – Le domaine fait-il référence à une marque ? – La marque est-elle liée au mot-clé ? De cette manière, vous pouvez lancer et orienter votre stratégie SEO de mots-clés en fonction de la difficulté de ranking des mots-clés, par exemple.

Comment choisir vos mots-clés SEO pour un meilleur classement ?

En termes de référencement naturel, choisir les mots-clés SEO est une tâche difficile pour les professionnels. Pourtant, il s’agit d’un portail essentiel pour hausser votre taux de conversion et également pour obtenir un meilleur positionnement.

C’est pour cette raison, qu’il est essentiel de prendre toutes les mesures possibles pour bien les choisir.

Les mots-clés SEO et le trafic organique

Si vous avez comme objectif d’attirer des visiteurs de qualité vers votre site, il vous faut opter pour des mots-clés SEO qui ont été choisis particulièrement. Le but est d’atteindre votre objectif. Par contre, se positionner sur des mots-clés à fort potentiel de conversion n’est pas une tâche facile. C’est pour cette raison que certains penchent pour le référencement payant comme appui. Par contre, un référencement naturel permet d’obtenir des résultats sur le long terme.

Comment identifier les bons mots-clés SEO ?

Pour orienter votre choix de mots-clés SEO, il existe 3 critères que vous devrez prendre en considération : – Le trafic généré par le mot-clé : grâce à cet indicateur, vous pourrez déterminer la fréquence de la recherche du mot-clé sur Google. – La qualité de visites générées par le mot-clé : ici, vous pourrez déterminer si le choix peut mener à hausser votre taux de conversion. Une visite de qualité peut se traduire par une vente d’un produit ou un temps de visite long. – L’intérêt porté par le mot-clé : grâce à ce critère, vous pourrez prendre conscience de l’importance du mot-clé. En d’autres termes, cet indicateur vous aidez à voir clair s’il vaut la peine que vous vous posiez sur le mot-clé pour vous positionner ou non.

Les différents types de mots-clés SEO

Les mots-clés concurrentiels

On appelle par mot-clé concurrentiel les expressions sur lesquelles de nombreux sites veulent se positionner. De manière générale, la première position pour ces mots-clés SEO est occupée par des sites ayant une certaine notoriété et une certaine ancienneté sur le secteur. Et même pour un professionnel du SEO, se positionner sur ces mots-clés est une tâche difficile.

Les mots-clés parasités

Ici, on parle des expressions sur lesquelles votre site apparaît sans aucune optimisation. Dans ce genre de cas, le trafic obtenu est considéré comme de mauvaises qualités.

Les mots-clés délaissés

Les mots-clés délaissés sont des expressions à fort potentiel de conversion. Pourtant, moins de monde s’y positionne. C’est donc l’espace idéal de classement pour les sites qui n’ont pas une grande notoriété. En effet, se positionner sur ces mots-clés est quasiment simple. Pour cause, vous n’avez pas besoin de trop d’effort et la concurrence est minime. En outre, il est possible que vous y trouviez un trafic de qualité.

Les mots-clés de niche

La plupart des webmasters préfèrent se focaliser sur les mots-clés SEO concurrentiels. Pourtant, les professionnels du domaine ne s’y intéressent pas beaucoup. En effet, réussir à se positionner sur ces mots-clés peut apporter un taux de conversion élevé, mais il est préférable de se tourner vers les mots-clés de niche. Il s’agit des expressions qui sont directement rattachées aux mots-clés concurrentiels. Les résultats issus des mots-clés de niche ne font pas plus de 60 000. Pour cause, peu de monde s’intéresse sur le sujet. Par contre, les URL contenues dans les résultats contiennent souvent une partie ou la totalité des mots-clés. Par conséquent, pour assurer un meilleur taux de conversion de votre site, opter pour les mots-clés de niche est la meilleure solution.

L’importance de l’optimisation sémantique dans votre stratégie SEO de mots-clés

Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de rappeler l’importance du référencement naturel. Que ce soit pour le trafic de votre site internet ou sa visibilité en ligne, le SEO est la clé. Dans ce dernier, l’ optimisation sémantique est un élément important pour votre SEO. Mais, pourquoi ?

Optimisation sémantique : quel impact sur votre stratégie SEO ?

La sémantique SEO regroupe divers éléments liés au contenu d’un site web. Et actuellement, l’optimisation sémantique est l’une des pratiques les plus puissantes pour optimiser le référencement naturel d’un site dans les résultats de recherche. Que ce soit sur Google, Bing ou Yahoo, cette technique est d’une efficacité non négligeable. Dans cette optimisation, il existe certains points sur lesquels vous devrez vous focaliser.

Les principaux points pour votre optimisation sémantique :

1. Le contenu textuel

Vous devez absolument porter votre attention sur celui-ci pour les moteurs de recherche. Pour ce faire, il vous faut analyser de manière stratégique les requêtes des internautes. Le but est de déterminer les mots-clés les plus utilisés par les utilisateurs. De cette manière, vous devez déterminer si ces derniers sont pertinents afin de prendre votre décision finale de se positionner dessus ou pas. Pour cette analyse, vous devez vous tourner vers des outils comme Google Analytics ou Google Search Console.

2. Le balisage du contenu

Votre optimisation sémantique doit également prendre en considération vos balises (titre, Hn, meta description, alt). En effet, ces dernières jouent également un rôle non négligeable pour le positionnement de votre site.

Vous devez ainsi placer stratégiquement vos mots-clés dans ces balises pour de meilleurs résultats. Pour ce faire, n’hésitez pas à réaliser une analyse de la concurrence. De cette manière, il vous est possible de déterminer les mots-clés les plus pertinents. En outre, cette pratique vous permet également de trouver comment sortir du lot face à vos concurrents.

3. Le cocon sémantique

Le cocon sémantique est une technique visant à lier les contenus d’un site internet en optimisant le maillage interne. Le but est d’offrir une visibilité à l’ensemble du site internet en appuyant sur la popularité de certaines pages. En d’autres termes, l’ensemble de ces techniques peut se résumer par l’optimisation on-page.

Téléchargez ce guide gratuit pour mettre en place une stratégie de referencement naturel qui sera efficace pour votre entreprise. 

{{cta(‘9c7ebfac-b153-4f6a-a7cd-e3d8cb6e4396′,’justifycenter’)}}