Comment éviter la baisse de votre trafic SEO ?

En général, s’il n’y a jamais une tragédie pour un propriétaire de site Web, c’est sans aucun doute la baisse soudaine du trafic SEO ou trafic organique en provenance des moteurs de recherche. Pour être tout à fait honnête, il n’y a guère de propriétaire de site Web qui n’en jamais fait l’expérience. Si cela vous arrivait, la première chose à faire est de mettre de côté vos antidépresseurs, de cesser de prier les dieux SEO et de réalisez que ce n’est pas la fin du monde. Alors, inspirez  puis expirez profondément, puis jetez un nouveau regard sur votre site web wordpress ou autre et essayez de comprendre la raison pour laquelle il baisse.

Nous sonmes la pour  vous offrir un coup de main. Voici quelques problèmes prendre en considération lors de l’enquête sur un cas de perte de trafic web.

Les éléments à considérer pour éviter la baisse de votre trafic SEO

  1. Données inexactes

Lorsque vous traitez avec les baisses de trafic SEO, l’une des principales choses dont vous avez besoin d’être certain est la précision de vos données. Assurez-vous que vous n’aboyiez pas le mauvais arbre en manquant un morceau de statistiques pour une certaine période de temps, un appareil ou un type de page. Les bonnes nouvelles sont que ces disparitions sont assez faciles à repérer et à prévenir à l’avenir.

Vous pouvez comparer les statistiques en calculant une fluctuation moyenne du trafic SEO. Par exemple, vous pouvez tracer votre trafic SEO hebdomadaire pour les 12 derniers mois et calculer l’écart moyen à l’aide d’Excel.

  1. Sanction

Une fois que vous avez vérifié les données, mais que le trafic est encore loin et que votre site n’est visible nulle part, il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’une pénalité de moteur de recherche manuelle. Pour prouver cette théorie, il vous suffit de vérifier Google Search Console. Dans votre compte, accédez au trafic de recherche, puis à la section « Actions manuelles ». Et si votre site a reçu un carton rouge, il devrait y avoir une notification indiquant la raison de la pénalité et précisant ce qui a été affecté.

Dans un monde parfait, à ce stade, vous auriez corrigé le problème et repris votre piste. Mais nous sommes dans une dure réalité SEO. Donc, si toujours dans les doutes sur les raisons de pénalité, voici quelques communes pour vous de vérifier:

– Site piraté

Qu’on le veuille ou non, personne n’est à l’abri du piratage, y compris vous. Pour vérifier si vous avez été piraté, veuillez consulter la liste complète de toutes les étapes nécessaires pour que votre site revienne à la vie. Heureusement pour vous, c’est la seule raison de pénalité qui est hors de votre contrôle, mais toujours réparable.

– Dupliquer le contenu

Le contenu est roi, cela doit être pris pour acquis. Pour cette raison, assurez-vous de supprimer tous les éléments minces et en double de votre site. La logique est simple : plus vous avez de contenu original, plus vous devenez pertinent pour Google. Pour vérifier l’originalité du contenu de votre site, n’hésitez pas à utiliser Copyscape.

– Spam généré par l’utilisateur

Pour identifier et bloquer les vilains spammeurs, vous devez parcourir les pages de votre site. Particulièrement, celles qui proposent du contenu généré par l’utilisateur. Ensuite, supprimez tous les liens non pertinents ainsi que le contenu que vous trouvez suspects. Aussi simple que cela puisse paraître.

– Redirections

Personne n’aime être redirigé vers une page qui ne peut pas être trouvée pour une raison ou pour d’autres sites indésirables. C’est pourquoi il est juste de vérifier votre site pour ne pas avoir des redirections suspectes. Pour ce faire, tapez l’URL de votre site internet dans WebSite Auditor pour créer un projet. Attendez une seconde que l’analyse soit terminée, puis, dans le tableau de bord « Audit de site », accédez aux pages avec redirections 301 ou 302 et également aux pages avec meta refresh. Maintenant, vous pouvez profiter d’une vue claire d’une liste complète des pages redirigées, il suffit d’enlever toutes les choses indésirables et vous avez terminé.

– Liens malveillants

Les choses deviennent un peu plus compliquées quand il s’agit de violations hors-page, qui, en règle générale, se produisent si votre site est inondé d’un tas de backlinks toxiques. En passant, la meilleure pratique consiste à effectuer des audits réguliers, et SEO SpyGlass est votre trouvaille pour le faire. Tout d’abord, vous devez créer un projet, puis sélectionner « SEO PowerSuite Link Explorer » avec Google Search Console pour que l’outil analyse les backlinks de votre site.

Maintenant que c’est fait, allez à l’onglet « Risque de pénalité » dans le tableau de bord Linking Domains. Maintenant SEO SpyGlass prend du temps pour analyser vos domaines de liaison. Une fois cela fait, classons rapidement vos domaines de liens en fonction de leur malveillance en cliquant sur l’entête de la colonne Risque de pénalité.

En fait, tout lien, dont la valeur du risque de pénalité est supérieure à 50%, doit faire l’objet d’une enquête plus approfondie. Oui, ce n’est pas le processus le plus agréable, mais quand vous avez parcouru tous les liens suspects, la seule bonne option est de les désavouer en cliquant avec le bouton droit sur le lien, puis en cliquant sur « Disavow Domains ». Ok, nous sommes presque à la ligne d’arrivée. La seule chose à faire après que votre fichier de désaveu soit complet est d’aller dans « Préférences », puis Disavow / Blacklist Backlinks et de cliquer sur « Export ».

Enfin, dans votre compte Google Search Console, envoyez une demande de réexamen à Google. Cela peut être fait simplement en allant dans la section « Actions manuelles » et en cliquant sur « Demander un avis ». Ici, il ne vous reste plus qu’à attendre une semaine ou deux pour que Google prenne en compte votre demande.

  1. Mises à jour d’algorithme Google

Il faut noter que Google ne va pas normalement prendre le temps de vous informer des mises à jour de l’algorithme. Par contre, certaines mises à jour majeures sont normalement couvertes dans les nouvelles des moteurs de recherche. Vous y trouverez des informations complètes sur ce qui a été implémenté en particulier et ce qui doit être amélioré pour rendre votre site encore plus performant.

Un scénario légèrement pire se produit lorsqu’un changement soudain de l’algorithme touche un nombre limité de sites. Si c’est le cas, vous feriez mieux de surveiller manuellement les SERPs pour vos mots-clés. Pour ce faire, démarrez Rank Tracker, accédez à l’onglet « Analyse SERP », puis cliquez sur « Enregistrer les données SERP ». Maintenant que vos 30 premiers résultats de recherche sont enregistrés, sautez vers le tableau Historique SERP. Ici, sur le graphique Fluctuation, vous pouvez voir comment le SERP change pour tous les mots-clés ainsi que pour ceux que vous choisissez séparément. Plus que cela, il vous donne l’occasion de basculer entre vos moteurs de recherche cible. Et n’oubliez pas d’ajuster la plage de dates pour voir les statistiques précises pour une certaine période de temps.

Juste pour être du bon côté, assurez-vous de vérifier votre profil de lien et ramper votre site sur une base régulière, ce faisant au moins garder Panda et Penguin hors de votre site. Pour ce faire, vous avec de nombreux choix d’outils pour optimiser votre référencement naturel.

  1. Changements majeurs du site

Les récentes migrations de site Web, mises à jour ou refonte peuvent également expliquer pourquoi votre trafic SEO a connu des jours meilleurs. C’est la deuxième fois que Google Search Console vous donne un coup de main. Allez sur « Explorer », puis sur « Erreurs d’exploration ». Regardez les graphiques pour repérer les différences qui ont pu se produire après la rénovation de votre site.

Ensuite, téléchargez toutes les URL brisées au format csv et ouvrez WebSite Auditor pour une petite exploration effrontée. Après cela, dans le tableau de bord Pages, tapez ces URL suspectes à partir du fichier que vous venez de télécharger dans la barre de recherche rapide. Pour savoir exactement où se cachent les liens brisés, allez dans l’onglet Liens vers la page et corrigez-les.

De plus, pour voir si quelque chose d’autre ne va pas dans votre site, vous pouvez vous rendre sur le tableau de bord Audit du site dans le module « Structure du site ». Cependant, la vérification peut prendre un certain temps.

  1. Liens manquants

Il est à peine un propriétaire de site Web celui qui ne réalise pas la puissance des backlinks. Cependant, avoir une quantité importante de liens ne garantit pas que vous risquiez de les perdre à un moment donné. Bien sûr, perdre les plus hautes qualités est particulièrement déchirant. Mais ne vous inquiétez pas, tout est réparable, car c’est la partie où SEO SpyGlass intervient.

Ouvrez votre projet dans SEO SpyGlass. Puis, assurez-vous que le graphique « Progression de backlink » dans le tableau de bord Résumé est en hausse. Après cela, vous devez basculer vers le tableau de bord Backlinks pour sélectionner tous vos liens et cliquez sur « Mettre à jour les backlinks ». Ensuite, sélectionnez Information sur la page de lien retour à mettre à jour également.

C’est ainsi que nous sommes arrivés au travail le plus dur, ce que SEO SpyGlass fait pour vous. Attendez qu’il finisse d’analyser les pages du backlink et de chercher les liens vers votre site web. Après la vérification, allez à la colonne « Liens Retour », qui vous informe sur les statuts actuels de vos liens. Parcourez chacun d’entre eux pour en trouver un avec un statut No (Lien manquant). Si vous en avez trouvé, alors, vous avez trouvé le talon d’Achille de votre site!

Juste un petit conseil snob pour l’avenir: pour éviter les chutes de trafic SEO, il est toujours préférable de surveiller de temps en temps l’état de vos backlinks, une vérification mensuelle serait plus que suffisante pour vous protéger.

Maintenant, votre mission est de vous tachée de réparer les liens. Fondamentalement, la seule chose que vous pouvez faire est de contacter le propriétaire du site demandant gentiment de récupérer le lien.

  1. Concurrents

La vie est une bataille et ainsi est SEO. Ils disent: « Il n’y a pas de meilleur endroit pour cacher un cadavre que sur la deuxième page de Google ». Tellement vrai. C’est pourquoi, lorsque vous faites face à la baisse du trafic SEO, assurez-vous de ne pas avoir été dépassé par un concurrent. Si vous étiez, eh bien, maintenant, vous savez qui a volé votre trafic.

En bref, la question fondamentale à laquelle vous devez répondre est simplement « Pourquoi lui ? ». Mais d’abord, vous devez comprendre avec qui vous traitez. La façon la plus simple de le faire est d’utiliser la fonction d’historique SERP de Rank Tracker. Dans le module « Mots clés cibles », accédez au tableau de bord Suivi des rangs. Puis, dans l’écran inférieur, cliquez sur l’onglet « Analyse SERP ». Enfin, cliquez sur « Enregistrer les données SERP ».

En outre, après chaque nouvelle vérification, Rank Tracker conservera tout le SERP. Le but est de vous permettre de suivre la dynamique et, ce qui est plus important, les positions de vos concurrents.

À ce titre, Rank Tracker vous donne également une brillante possibilité d’automatiser vos contrôles de classement. Ensuite, allez dans l’onglet « Préférences », cliquez sur « Planificateur » et cliquez sur le bouton « plus ». Après cela, ajustez tous les paramètres nécessaires à votre goût : le type de la tâche, temps, régularité, etc.

  1. Le trafic SEM cannibalise le SEO

Comme vous le savez déjà, SEM implique d’obtenir du trafic par le biais de publicités payantes alors que le trafic SEO, au contraire, vient uniquement de la recherche organique. Pour être tout à fait honnête, le trafic SEM peut tout à fait dévorer le SEO. Il s’agit d’une situation de base, car les annonces sont situées plus haut que les résultats organiques. C’est pourquoi obtiennent plus de trafic des utilisateurs trop paresseux pour faire défiler vers le bas.

Pensons à deux situations possibles dans ce cas. Tout d’abord, vous devez comparer la liste des mots clés dans vos campagnes PPC avec ceux qui vous apportent du trafic organique. Si vous avez repéré des mots clés en double, n’hésitez pas à mettre en pause les campagnes PPC dont ils proviennent. Pourquoi payer pour le trafic que vous pouvez obtenir gratuitement ?

La deuxième situation est un peu moins optimiste. Vos concurrents ont peut-être augmenté leurs enchères pour vos mots clés. Ainsi, vous pouvez les surenchérir ou, si ces mots-clés ne vous sont pas très utiles, laissez-les tels quels.

  1. Indexation mobile-first

Actuellement, on sait tous que Google est fou de rendre le Web plus convivial pour les mobiles. Cela signifie que lorsqu’il s’agit de classer, les sites Web adaptés aux mobiles sont beaucoup plus prioritaires. Par contre, cela ne signifie pas que la version desktop des sites ne participe pas à la compétition SEO.

Toutefois, l’absence d’une version adaptée au mobile de votre site peut également expliquer une baisse soudaine du classement ainsi que la perte de trafic SEO. Par exemple, un de vos concurrents aurait pu optimiser son site pour les appareils mobiles. Par conséquent, il vous surpasse sur le référencement mobile. En passant, voici un bon outil pour vérifier si votre site est adapté pour les mobiles : Google mobile-friendly. Sinon, il vous est fortement recommandé d’optimiser votre site pour le mobile. Pensez à la fréquence à laquelle vous surfez sur le Net via votre téléphone.

De plus, pour comprendre exactement où la baisse de trafic a eu lieu, vous pouvez filtrer votre trafic par appareil. Pour ce faire, vous pouvez utiliser Google Analytics.

  1. Un changement dans le SERP

Outre les raisons énumérées ci-dessus, il y a le facteur le plus important en termes de trafic SEO. Il s’agit d’un changement soudain dans les pages de résultats du moteur de recherche. Bien que cela se produise rarement, il est toujours possible que Google ait commencé à répondre à certaines de vos requêtes directement dans les résultats de recherche. Sans aucun doute, il rend le processus de recherche des utilisateurs plus rapide et plus facile. Du coup, cela n’affecte pas votre trafic de la meilleure façon. Alors, c’est un point que vous devrez voir en particulier.

Et encore Rank Tracker est là pour vous. Pour cause, aller dans SERP History dans le tableau de bord. Rank Tracking peut vous montrer exactement ce qui a changé dans le SERP ainsi que le progrès que vous faites.

référencement natureltrafic organiquetrafic publicitaire adwordstrafic seo